Votre premier rendez-vous

Il est important que vous ne portiez PAS de lentilles de contact pendant votre rendez-vous d’évaluation car elles rendent impossible la mesure correcte de l’œil. En effet,  le port de celles-ci modifie temporairement la forme de la surface de l’œil.  Les lentilles souples doivent être retirées au moins 24 heures avant votre rendez-vous et les lentilles perméables aux gaz ou rigides, au moins une semaine avant.

Un certain nombre de choses seront discutées lors du rendez-vous, notamment les raisons pour lesquelles vous voulez subir une chirurgie laser de l’œil et vos attentes quant aux résultats.  Les personnes souffrant d’un problème réfractif faible ou modéré peuvent généralement s’attendre à de très bons résultats, cependant celles qui ont une vue plus mauvaise risquent de devoir continuer à porter des lunettes pour certaines activités.

Le chirurgien vous demandera également de signaler tout problème oculaire actuel ou passé, comme des infections ou des blessures et il vous interrogera sur votre santé générale.

Un certain nombre de tests et de mesures seront également effectués :

  • Votre vision sans lunettes ou lentilles de contact, la prescription de vos lunettes et la manière dont vos yeux fonctionnent ensemble (vision binoculaire) seront vérifiées.
  • Les hypermétropes subissent généralement un test supplémentaire pour révéler tout problème réfractif caché. Des gouttes pour les yeux sont utilisées pour détendre les muscles de mise au point de l’œil.  Elles sont généralement indolores mais peuvent parfois piquer quelques instants et brouiller la vue pendant 24 heures environ. Si tel est le cas, vous ne pourrez donc pas conduire pour rentrer chez vous.
  • Une photo informatisée de la surface de l’œil est prise (la cornée) et des mesures aux ultrasons sont effectuées pour vérifier sa forme et son épaisseur.  Si la cornée est trop fine, le LASIK ne vous conviendra peut-être pas.
  • Des contrôles seront effectués pour exclure tout problème oculaire tel qu’une cataracte ou un glaucome.  Ils incluront une vérification de la structure de l’œil avec un microscope spécial, une mesure de la pression de l’œil et un contrôle de la rétine.  Ces tests peuvent nécessiter des gouttes qui dilatent l’œil, troublant temporairement la vision.
  • La taille de votre pupille, lorsque la lumière est faible, sera également contrôlée. En effet, les personnes qui ont de très grandes pupilles peuvent avoir besoin d'une zone de traitement plus étendue pour minimiser le risque d'effets secondaires comme les halos, les éblouissements ou les ombres qui peuvent survenir en vision nocturne.

Sur la base des résultats de ces contrôles, votre chirurgien ophtalmologiste peut vous recommander de nouvelles techniques pour améliorer votre chirurgie LASIK :

  • Un analyseur Wavefront peut être utilisé pour détecter les irrégularités naturelles dans la structure de l’œil.  Le traitement au laser peut alors être adapté pour optimiser votre chirurgie LASIK.
  • Etant donné que les yeux de certaines personnes tournent lorsqu’elles se couchent, une technique appelée « enregistrement de l’iris » (similaire aux scanners oculaires de sécurité), peut être recommandée.  Elle repère des points sur l’iris et ajuste le traitement laser pour compenser la rotation.

Un optométriste peut effectuer certaines de ces évaluations initiales, voire toutes, mais il est important que le chirurgien qui opére examine personnellement vos yeux et discute des différentes options de chirurgie disponibles, en expliquant les risques et les avantages de chaque procédure.  La PRK ou le LASEK font partie des autres options possibles. Voir ici pour plus d’informations concernant les techniques alternatives.