Les complications du LASIK

Comme dans toute procédure chirurgicale, il existe des complications potentielles et des effets secondaires liés au LASIK. Certains, comme le fait de voir des halos autour des objets, étaient beaucoup plus courants avec les premiers lasers qui traitaient une zone plus réduite que les lasers utilisés actuellement.
Votre chirurgien devra discuter avec vous des risques d’effets secondaires en même temps que des avantages de la procédure, afin que vous puissiez décider en toute connaissance de cause de poursuivre ou non. 

Les effets secondaires suivants ont été rapportés après un LASIK :

Diminution de la qualité de la vision
Il existe un risque (entre 2,7% et 4,8%) de diminution de la qualité de la vue suite au LASIK. Les personnes affectées peuvent être capables de lire deux lignes de moins sur le tableau de lecture d’un opticien, même lorsqu’elles portent les lunettes qui leur ont été prescrites.

Surcorrection ou sous-correction mineure du problème réfractif
Les yeux se rétablissent différemment et à des vitesses variables selon les personnes, cela peut signifier que la correction visuelle attendue n’a pas été obtenue. Si tel est le cas, le chirurgien vous proposera peut-être une seconde intervention (appelée amélioration) ou vous devrez peut-être porter des lunettes ou des lentilles de contact pour accomplir certaines tâches.  Les taux d'amélioration oscillent entre 5% et 15%.

Presbytie
La presbytie est la difficulté à lire de près sans lunettes qui se produit généralement de façon naturelle au début ou au milieu de la quarantaine. Les personnes myopes peuvent ne pas avoir besoin de lunettes pour lire lorsqu’elles développent une presbytie car le simple fait de retirer leurs lunettes de vue leur procure le bon niveau de correction visuelle.  Toutefois, une personne myope qui a fait corriger sa vision au moyen du LASIK retrouvera effectivement une vue normale et il est probable qu’elle devra porter des lunettes de lecture aux alentours de la quarantaine.

Difficulté à porter des lentilles de contact
Si une autre correction visuelle est nécessaire après une chirurgie au laser, il peut être plus difficile de porter des lentilles de contact car la cornée a été refaçonnée.

Instabilité de la cornée
Si la cornée est affaiblie par l’élimination de trop de tissu pendant le LASIK, le centre de la cornée peut se bomber, ce qui rend la surface de l'œil irrégulière et engendre une mauvaise qualité de la vue.  Lors de votre évaluation avant l’intervention, votre chirurgien prendra des mesures pour s'assurer qu’au moins 250 microns d’épaisseur du tissu cornéen demeurent intacts suite au LASIK. Ce niveau est généralement considéré comme sûr.

Perte de vision la nuit ou lorsque la lumière est faible
Les problèmes de vision nocturne incluent des éblouissements, des halos et des étincellements autour des objets la nuit ou lorsque la lumière est tamisée. Chez certaines personnes, ces symptômes peuvent gêner les activités quotidiennes, notamment la conduite de nuit.  Une vision nocturne réduite est souvent temporaire. Elle dure environ quatre à six semaines mais certaines personnes continuent d'en ressentir les symptômes à plus long terme.  Ces problèmes sont plus courants chez les personnes qui ont des pupilles particulièrement grandes.

Sensibilité de l’œil
Pendant les premiers mois qui suivent la chirurgie, l’œil est légèrement plus sensible au toucher mais c’est souvent anodin. Le problème persiste chez moins de 1% des patients.

Œil sec
La plupart des patients ont les yeux secs immédiatement après la chirurgie laser car les nerfs à la surface ont été coupés. L’utilisation de gouttes lubrifiantes soulagera généralement l’irritation mais dans les cas très graves, un tampon temporaire peut être placé dans l’ouverture du conduit lacrymal pour ralentir le drainage des larmes.

Décollement rétinien
Les myopes ont plus de risque de décollement rétinien et ce risque n’est pas réduit par la chirurgie laser de l’œil.

Les autres problèmes rares incluent :

  • Une découpe incomplète du rabat de la cornée (généralement corrigée par une répétition de la procédure après plusieurs mois)
  • La perte ou des dommages extensifs du rabat de la cornée
  • Le rabat de la cornée détaché, pouvant exiger des points pour le maintenir en place
  • L’inflammation causée par des débris ou des fibres sous le rabat de la cornée
  • La croissance de la couche de surface (tissu épithélial) de la cornée sous le rabat de la cornée
  • Le plissement du rabat de la cornée
  • Le saignement ou blocage de l’artère rétinienne ou autre vaisseau sanguin
  • La pénétration dans l’œil du microkératome et la perte possible de l’œil suite à une hémorragie ou infection (très rare).